SEO : pourquoi et comment créer son cocon sémantique

Netlinking, balises pertinentes ou stratégies de mots-clés… Les techniques pour améliorer la visibilité de votre site web ne manquent pas. C’est peut-être ça le plus frustrant. Dans cet article, nous allons vous présenter une technique SEO qui fait ses preuves : le cocon sémantique !

Comprendre les rouages d’un cocon sémantique est la garantie de voir le trafic de vos pages augmenter significativement, et surtout, de faire monter la popularité de votre site sur des pages stratégiques. Elle peut sembler complexe de prime abord, mais nous sommes là pour démystifier ce préjugé.

Au travers d’un exemple concret, voyons ensemble pas à pas comment implémenter ce bijou SEO dans sa stratégie éditoriale.

Cocon sémantique et référencement naturel

In fine, l’objectif du cocon sémantique est de distribuer le taux de popularité de vos différentes pages Web.

Et pour l’instant, les moteurs de recherche sont les seuls maîtres du jeu pour juger de votre classement. C’est pour ça qu’il reste important de rappeler leur fonctionnement, tout autant que de s’actualiser sur ces derniers.

Concrètement : chaque seconde, une armée de bots se charge de lire, de télécharger et d’indexer le code source de milliards de pages Web. Pour ce faire, chaque moteur de recherche a ses propres bots et critères, mais tous s’accordent au moins sur le nom de la technique : cela s’appelle le crawl d’un site web.

Nos conseils en référencement seront sans surprise basés sur le n°1 des moteurs de recherche, à savoir Google.

Rappelons donc comment Google attribue votre visibilité :

Lorsque le Googlebot lit le code de votre site, ce dernier est programmé de certains signaux pour définir à quel point votre contenu répond aux requêtes des internautes, et ainsi, définir votre classement dans les pages de résultats (ou SERP).

Pour cela, deux analyses majeures :

  • Votre contenu est-il pertinent ? (sémantique, mots-clés…)
  • Votre contenu est-il populaire ? (netlinking, interactions des utilisateurs avec votre page…)

NB : Gardez en tête que le moteur de recherche fournit des résultats qui selon lui se rapprochent le plus fidèlement des intentions de l’internaute.

Conseils. Ayant ces deux critères de classement en tête, il reste néanmoins essentiel lorsque vous élaborez du contenu pour votre site de maintenir un équilibre entre :

  • ce dont le moteur de recherche a besoin pour classer au mieux vos pages
  • et l’information précise que recherche l’internaute en venant sur votre site.

Les risques – si un aspect est à outrance plus travaillé que l’autre – peuvent être :

  • une suroptimisation décelée par Google (déclassement du site)
  • une insatisfaction de l’internaute qui n’a pas réponse à l’information recherchée (il part de votre site).

Qu’est-ce que le cocon sémantique ?

Pour satisfaire le critère de popularité Google, il est désormais coutume de compter sur les backlink (ou liens externes) de sites pertinents à votre service, permettant de renvoyer vers vos pages et ainsi d’établir un indice de crédibilité important auprès de Google.

Mais toujours pour gagner en visiteurs, un deuxième critère de ranking souvent oublié, délaissé ou mal géré est essentiel. Et celui-ci dépend totalement de vous : il s’agit du maillage interne.

Pour comprendre son importance, voyez votre site web comme une centrale d’énergie.

Sans aucune amélioration de votre maillage interne, vos visiteurs sont dirigés en masse vers votre page d’accueil, qui concentre ainsi la plus grande source d’électricité de tout votre site.

Mais si vous souhaitiez en réalité que vos visiteurs soient exposés à un message en particulier, ou être plus facilement dirigés vers une page produit ? Alors vous aimeriez trouver un moyen de distribuer l’électricité sur ces pages spécifiques.

Voilà, vous venez de comprendre l’utilité d’un cocon sémantique !

Technique pensée par Laurent Bourrelly, le cocon sémantique est un savant mélange entre :

  • la sélection de mots par rapport à un sujet (sémantique)
  • et la répartition des liens qui composent votre site (maillage interne)

Différents niveaux de hiérarchisation caractérisent les pages d’un cocon. Pour faire simple, voici un schéma représentant le fonctionnement d’un cocon sémantique avec les pages mères, les pages filles, etc.

Schéma de hiérarchisation des pages d'un cocon sémantique

Cette architecture est développée dans le but de renforcer le trafic et le référencement naturel de la ou les page.s mère.s.

Notez que votre cocon sémantique peut être asymétrique : vous pouvez développer 3 pages complémentaires d’une page fille même si une autre page fille n’en possède que 2.

Le cocon sémantique désigne donc l’organisation d’un ensemble de contenus et de liens, dans le but de diriger les “charges électriques” de votre site (appelé Pagerank, Jus SEO) spécifiquement vers les pages où vous souhaitez le plus de visiteurs.

Comment créer un cocon sémantique ?

Après ces quelques rappels et une définition imagée, passons à l’exemple…

Imaginons que vous avez un salon de toilettage canin à Paris proposant également des services à domicile. On aurait pu prendre un autre exemple, mais les chiens nous bottaient bien 😁

Sur Google, vous souhaitez donc vous positionner sur les recherches liées à votre domaine, “Toilettage canin”.

En 3 étapes, nous allons voir comment établir la base d’un cocon sémantique.

Étape 1 – Définir les différents niveaux de votre sujet

Réfléchir aux intentions de recherche sur votre sujet

Qu’est-ce que les internautes souhaitent le plus savoir lorsqu’ils s’interrogent sur le “toilettage canin” ? Voilà la première chose à éclaircir.

Pour vous aider, vous pouvez vous baser sur les requêtes les plus populaires sur Google. Qu’est-ce qui est tapé ? Le plus recherché ? Etc.

exemple suggestion de requêtes google sur le toilettage canin

D’autres outils peuvent aussi vous aider :

  • SEMrush
  • Ubersuggest
  • La Google Search Console

N’hésitez pas non plus à regarder sur les réseaux sociaux, les forums, les avis en ligne, etc.

Créer un cocon sémantique ne dépend pas que d’outils numériques : bien au contraire, utiliser votre propre réflexion donne une pertinence que les outils SEO ne pourront jamais égaler !

Sur la photo ci-dessus, nous voyons que 2 thèmes d’intentions ressortent particulièrement :

  • Les méthodes de toilettage de son chien
  • La coupe de poils concernant la race de berger australien

Notez qu’il faudra faire une recherche plus poussée afin de vous positionner et répertorier environ une vingtaine d’intentions.

Vous pouvez retrouver plus en détail ces notions dans notre guide pour optimiser un article SEO.

Prendre en compte le volume et la concurrence des mots-clés

Pour trouver de bons mots-clés, utilisez des outils comme le Google Keyword Planner, la Google Search Console, Ubbersuggest et SEMrush pour prendre en compte 2 critères importants :

  • Le volume de recherche

C’est la moyenne mensuelle du nombre de requêtes effectuées sur un mot-clé. Plus il est élevé, plus vous attirerez une forte audience.

NB : Les tendances actuelles sont ce qu’elles sont, pourtant rien ne vous empêche de miser sur des mots-clés qui ne génèrent pour l’instant pas de trafic mais dont vous croyez au potentiel futur.

  • Le niveau de compétition

La concurrence des mots-clés désigne à quel point le mot-clé a déjà une assise par certains sites qui ont une forte autorité de domaine.

Pour notre exemple, on peut voir ci-dessous avec l’outil Ubersuggest que :

  • Le mot “toilettage canin” possède un fort volume de recherche.
  • La difficulté SEO est de 43, ce qui est une difficulté moyenne.

Une note indique également que les sites les mieux positionnés ont une moyenne de 17 backlinks (ce qui est tout de même pas mal !)

Vous l’aurez compris, les mots-clés idéaux sont ceux qui répondent à ces trois critères :

  • Intérêt (volume de recherche)
  • Faisabilité (concurrence)
  • Pertinence
Your text guru exemple de mots clés sur toilettage canin

N’hésitez pas à parier sur les mots-clés de longue traîne : il s’agit d’une suite d’au moins 3 mots.

Les mots-clés de longue traîne sont moins recherchés, ce qui permet de ranker votre contenu avec une concurrence beaucoup plus réduite qu’en utilisant des mots-clés populaires.

Les longues traînes ont également plus de chance de convertir vos visiteurs car ce sont des formulations d’intentions très spécifiques.

Pour trouver une longue traîne pertinente :

  • Utilisez vos intentions de recherches (qu’est-ce que souhaite savoir un potentiel acheteur de votre service ?)
  • Jouez sur les particularités de votre service (localisation, différences avec la concurrence…)

Pour notre exemple, on pourrait trouver des longues traînes comme : “Combien coûte un toilettage pour chien” – “Où faire toiletter son chien à Paris” – “Faire la toilette de son chien” – “Couper les poils d’un chien berger australien”, etc.

Avec toutes ces données, définissez un champ lexical autour du “toilettage canin”.

Développer et hiérarchiser les sujets autour des intentions des internautes

Vous avez désormais :

  • La connaissance de mots-clés à fort volume sur votre secteur
  • Des mots-clés (longue traîne) pertinents
  • Des intentions/requêtes sur lesquelles vous souhaitez vous positionner

Vous pouvez donc décliner et organiser ces données en thématiques de sujets.

Pour cette étape, placez-vous dans la tête de vos personas et répondez à ces questions :

  • “Qu’aimeriez-vous savoir si vous aviez un chien ?”
  • “Quels sujets autour du toilettage canin pouvez-vous développer ?”

Vous pouvez désormais développer une déclinaison de sujets impactants ! Pour vous y retrouver, nous vous conseillons de les réunir dans un organigramme comme montré sur le schéma suivant :

schéma organigramme pour hiérarchiser ses sujets pour un cocon sémantique

Étape 2 – Organiser votre maillage interne

Après avoir défini et développé vos sujets et mots-clés, il est temps de les intégrer dans votre site.

Faites un audit de vos liens et contenus existants

En effet, si vous avez déjà plusieurs contenus existants, il est judicieux de les optimiser avant d’en rajouter :

  • Vérifier vos liens, notamment vos liens externes. Certains d’entre eux peuvent être cassés : des pages ou des sites web qui n’existent plus (et qui ne vous alerteront pas de leur départ…). Cela peut également être des bugs dans le code Internet de votre site.
  • Optimiser le SEO de vos contenus déjà en ligne. Pour cela, vous pouvez utiliser plusieurs outils comme YourText.Guru et 1.fr.

Définir vos pages mères

Par rapport à vos objectifs, définissez sur quelles pages vous souhaitez avoir le plus de portée : elles seront vos pages mères.

Nous vous conseillons à nouveau de miser sur les pages qui traitent des requêtes et des intentions les plus recherchées par vos personas.

Rappelons ici – avec notre bel exemple sur le toilettage canin – que l’internaute qui s’interroge sur ce sujet semble particulièrement souhaiter savoir :

  • Comment couper les poils de son chien berger australien (spécificité de race)
  • Comment faire la toilette de son chien (méthode)

Tabler sur ces sujets est donc un parti pris pertinent pour amener un maximum de trafic sur des profils de prospects à haut potentiel de conversion.

Définir vos pages de niveaux inférieurs

Les pages de niveaux inférieurs seront celles qui découleront de vos pages mères et filles.

Bien qu’elles doivent toutes bénéficier d’une optimisation SEO irréprochable, leur degré d’infériorité a pour objectif d’épaissir votre cocon : elles sont donc moins longues et plus nombreuses pour répondre à la fonction de nourrir les pages de niveaux supérieurs de jus SEO.

Étape 3 – Rédiger !

Maillage en main, il est l’heure de passer à la rédaction de votre magnifique cocon sémantique !

Les règles d’implémentation des liens

Pour intégrer la gestion des liens dans votre maillage interne, utilisons une toute dernière fois notre exemple sur le toilettage pour chiens.

Votre tête de cocon est “Toilettage canin”.

Les pages mères “Le bien-être canin”, “Les différentes races de chien”, “Les méthodes de toilettage” :

  • Prennent tout le jus SEO des pages qui vont suivre
  • Renvoient vers votre page commerciale
  • Doivent détailler un contenu riche et long à ce sujet, avec notamment du contenu média de qualité (vidéo, photos..)
  • Prennent pour sujet les pages filles dans leurs paragraphes (les méthodes de toilettage, le bien-être canin, les différentes races de chien)

Les pages filles “Les différents soins de toilettage pour chien”, “Adopter un chien de race”, “Les thérapies comportementales pour chien” :

  • Débutent avec un lien vers les pages mères
  • Suggèrent leurs pages sœurs en fin d’article : mais pas n’importe lesquelles, elles doivent en effet avoir un sens connexe, un lien sémantique car c’est là tout l’enjeu d’un cocon sémantique.

Par exemple, vous pouvez plus judicieusement relier : “Les thérapies comportementales pour chien” avec “Adopter un chien de race”. Mais beaucoup moins “Les thérapies comportementales pour chien” avec “Les différents soins de toilettage pour chien” !

Enfin, intégrez ces pratiques avec un texte bien rédigé, qui propose une réelle valeur tout en intégrant les bons mots-clés.

NB. Attention, pensez à notre conseil du début ! Ne suroptimisez pas vos textes au risque de vous faire déclasser ! (seul un outil vous le dira…) Répondez également sincèrement à ce que rechercherait un de vos prospects.

Passez ensuite vos textes à la moulinette d’un outil d’analyse SEO, et publiez !

Répétez l’opération pour chaque article.

Conseil final :

  • Créez une page table des matières avec tous vos liens pour récapituler la structure de votre cocon sémantique, puis intégrez-la dans le footer ou à un endroit de votre site : ainsi vous reliez votre cocon à ce dernier, permettant aux moteurs de recherche de plus facilement analyser la structure et la puissance de votre cocon sémantique.

Un cocon sémantique peut être infini ! Cela donne d’ailleurs lieu à de belles visualisations.

Parce que les images valent mille mots, on vous partage la visualisation d’un site au contenu faiblement organisé :

visualisation d'un site sans cocon sémantique
capture d’écran d’un de nos clients

Et celle d’un site organisé en cocon sémantique :

visualisation d'un site avec organisation en cocon sémantique
image source : abondance.com

Et après ?

Une bonne gestion de votre maillage interne est sur le long terme l’assurance d’un trafic conséquent sur votre site, car elle vous donne un excellent référencement naturel en réalité plus fort qu’une simple stratégie de backlinks.

Elle reste un travail dont les résultats se bonifient avec du temps et de la consistance.

Dans l’après, il s’agit de maintenance :

  • Tenez-vous à jour des critères de référencement naturel
  • Faites un audit régulier dans l’année pour vérifier la validité de vos liens sur tous vos contenus
  • N’hésitez pas à optimiser d’anciens articles, et notamment à les intégrer en lien dans vos nouvelles branches de maillage.

La mise en place d’un cocon sémantique reste toutefois une manœuvre minutieuse : elle nécessite d’aligner vos besoins, une analyse des contenus de vos concurrents, une bonne capacité de rédaction et une conscience SEO.

Si vous souhaitez passer vos contenus au niveau supérieur, notre offre Growth Content est faite pour vous. Nos experts produisent le contenu qui permettra à votre entreprise de générer de l’engagement et booster votre croissance.

Céline Raharivelo

  • Partager sur